Capture3.PNG

Notre actualité

Le Printemps des Terres et aDryada lancent
« l’Organization for Biodiversity Certificates » (« OBC »)

Photo finale 1.jpg

10 Octobre 2022

Depuis sa création en 2020, Le Printemps des Terres, société à mission, agit pour la transition des territoires en acquérant des espaces naturels, agricoles et forestiers, afin d’y financer des programmes de restauration écologique.

 

Notre société a constaté qu’à ce jour, les outils de quantification des impacts sur la biodiversité sont principalement dédiés à l’évaluation de la dégradation, et qu’il n’existait pas d’outil permettant de qualifier voire quantifier les effets positifs des actions de restauration et préservation de la biodiversité. Le Printemps des Terres s’est donc associé avec aDryada, Carbone 4 et le Muséum national d’Histoire naturelle (« MNHN ») pour créer un système de « certificats biodiversité » qui soit rigoureux, indépendant, simple de mise en œuvre et compréhensible par l’ensemble des parties prenantes.

 

Le Printemps des Terres est le co-fondateur de l’OBC, aux côtés d’aDryada ; ces fondateurs ont d’ores et déjà été rejoints par plusieurs entreprises et ONG, françaises et internationales, dont la Fondation Good Planet, Mirova, Pernod-Ricard…

 

Le mardi 4 octobre 2022, plus de 150 représentants d’entreprises, associations et organismes publics étaient donc présents à l’Académie du Climat pour lancer formellement l’association.

 

L’objectif affiché de l’OBC est de coconstruire avec ses membres un mécanisme de certification des actions en faveur de la biodiversité, appuyé sur une méthodologie open-source basée sur un consensus scientifique solide. Cet outil doit permettre aux investisseurs et financeurs de disposer d’éléments tangibles pour prendre leurs décisions d’engagement, et pourrait, à terme, faire émerger un marché pour les actions en faveur de la biodiversité.

 

Lors de cette soirée de lancement, Sylvain Goupille, directeur général du Printemps des Terres a déclaré : « Il est fondamental de disposer d’un outil ouvert, fiable et simple d’utilisation pour prendre des décisions d’investissement éclairées et permettre de débloquer des moyens financiers significatifs en faveur de la protection et de la restauration de la biodiversité. »

Le Printemps des Terres engage la restauration écologique d’une forêt sinistrée dans les Vosges

Photo finale 1.jpg

20 juin 2022

 

Le Printemps des Terres annonce l’acquisition du bois de Feing Counot (Vosges), couvrant 12ha. Cette plantation monospécifique d’épicéas, implantée dans les années 50 sur des milieux écologiquement très riches (vallon humide, tourbière, lande à myrtille) a été ravagée par une attaque de scolytes, elle-même consécutive aux sécheresses de 2018 et 2019, qui s’inscrivent dans le changement climatique en cours.

Les arbres malades ou morts du boisement ont été évacués, ce qui donne l’opportunité de restaurer cet espace :

  • En restaurant la biodiversité locale qui a une grande valeur écologique (le boisement est concerné par trois ZNIEFF, Zones naturelles d’intérêt écologique floristique et faunistique), avec la possibilité de favoriser le retour de nombreuses espèces animales et végétales : réhabilitation de la tourbière, préservation de la lande en faveur du Grand Tétras, restauration du cours d’eau traversant la propriété.

  • En recréant un boisement constitué de feuillus indigènes, adaptés au changement climatique, susceptibles de produire à long terme et de façon durable du bois, éco-matériau renouvelable.

  • En séquestrant du carbone dans la tourbière, la lande et le boisement reconstitué.

L’action sera menée à long terme (plusieurs décennies), jusqu’à ce qu’un écosystème fonctionnel et résilient soit restauré. Au-delà, la vocation écologique du site sera maintenue.

L’actionsera aussi menée en concertation avec les collectivités et acteurs locaux de la préservation de la nature et s’inscrira dans le cadre plus large des programmes de préservation des écosystèmes locaux menés par ces acteurs.

Le Printemps des Terres met en place un protocole de suivi et des indicateurs de performance floristique et faunistique, qui permettront de suivre l’efficacité du programme sur le long terme.

Laurent Piermont, Président du Printemps des Terres a déclaré : “Le Printemps des Terres, société à mission, accentue sa contribution à la transition écologique de l’agriculture et des territoires au travers de ce projet innovant de restauration de tourbières. Nous sommes fiers de cette nouvelle opération dans les Vosges, en collaboration avec la coopérative Forets et Bois de l’Est.”

Le Printemps des Terres finalise une acquisition agricole à Cazaubon (Gers) et lance un vaste programme environnemental

20211004_152740_edited.jpg

21 mai 2022

Le Printemps des Terres a finalisé l’acquisition de 25 ha d’une propriété viticole et agricole située à Canteloup à Cazaubon (Gers) et va lancer un vaste programme de restauration écologique sur la propriété. Ce programme, mis en œuvre avec la collaboration de Frédérique et Pierre de Saint Pastou et du Gaec Les Gascons sont dans le pré, qui seront les exploitants de la propriété, comprend notamment :

  • la mise en place d’un programme d’agroforesterie sur 16 hectares, en plantant près de 2 000 arbres et séquestrant à terme 2 500 tonnes de carbone,

  • le passage en agriculture biologique de ces mêmes 16 hectares agricoles,

  • le remplacement progressif des vignes par des variétés adaptées au changement climatique et le passage au bio des vignes.

  • la restauration des bords de l’Uby, affluent de la Douze dans le bassin de l’Adour, qui borde la propriété.

Cet investissement constitue la première opération du Printemps des Terres en Région Occitanie et contribue à mettre en évidence la pertinence de nouveaux modes de gestion agricole prenant en compte l’adaptation au changement climatique et la biodiversité.

L’acquisition a été réalisée avec le soutien de la Safer Occitanie.

Laurent Piermont, Président  du Printemps des Terres a déclaré :“Dans un contexte de demandes accrues adressées aux agriculteurs et pour faire face aux défis de l’adaptation au changement climatique et de la protection de la biodiversité, Le Printemps des Terres, société à mission, contribue à la transition écologique de l’agriculture et des territoires agricoles français en apportant un appui aux agriculteurs souhaitant être des acteurs de cette transition, en finançant le foncier et les investissements inhérents à son adaptation au changement climatique, tout en délivrant des produits de qualité. Nous sommes fiers de cette première opération en Occitanie, en collaboration avec Frédérique et Pierre de Saint Pastou et de la Safer, menée en concertation avec la maire de Cazaubon”

Bois Magnin, un projet du Printemps des Terres sélectionné par le programme Nature2050

Magnin8_edited.jpg

Avril 2022

Extrait de l'article disponible en ligne : 

 

Le bois Magnin a été acquis par Le Printemps des Terres en septembre 2021. Sur ce peuplement dépérissant de 17,9 ha dans le Jura, nous avons initié la mise en œuvre d’un site pilote de biodiversité, en remplaçant les peuplements par des essences de feuillus régionales, adaptées au changement climatique et au terrain ; nous y restaurons également un cours d’eau qui avait été fortement dégradé.

Notre initiative a été validée par le comité scientifique du programme Nature 2050 de CDC Biodiversité (Museum d’Histoire Naturelle, Ademe, Office Français de la Biodiversité, LPO, FNE…) et fait partie des 5 projets à entrer dans le programme Nature 2050 en 2021. Outre la contribution financière significative du programme, nous sommes tout particulièrement fiers de la validation du programme par le Comité scientifique.